(365 Jours) Anniversaire: 1 an en BMW i3

Bonjour à toutes et à tous !

Le jour est enfin venu. Un anniversaire un peu spécial puisque 16 500 km se sont écoulés depuis l’achat – ou la réception plutôt – de cette BMW i3 (60 Ah – 22 kWh) il y a un an de cela très précisément. J’ai pu, avant et après achat, apprendre énormément de choses sur cette voiture, via les réseaux sociaux tout d’abord (groupes Facebook internationaux ou francophones), les forums, ou encore via des vidéos sur Youtube faites par les journalistes ou des early-adopters, et enfin par ma propre expérience personnelle, et j’ai l’impression d’avoir conduit cette voiture pendant 10 ans !

Malgré ce ressenti de connaître le véhicule sur le bout des doigts, il reste une chose qui n’a pas changé, c’est le plaisir de conduite. Dynamique – c’est le moins que l’on puisse dire – et silencieuse, c’est toujours une joie que de se mettre à son bord et de se laisser porter à destination via une conduite mono-pédale qui fait bien des envieux dans le milieu du véhicule électrique; jusqu’à très récemment (sortie de l’Opel Bolt), elle restait la seule avec un freinage régénératif aussi puissant.

Faisons ensemble un bilan des événements, ou périodes, qui se sont écoulés tout au long de cette première années. Ces années s’étaleront bien sûr du 15 Juin au 15 Juin, mon calendrier ne suivant pas l’ordre établi qui voudrait que je commence un 1er Janvier, vous avez bien compris pourquoi:

Publicité
  • Réception: Le 15 Juin 2016, après un an d’attente pour la mise en place du projet d’achat – et surtout la sortie de la fameuse « Black Edition » – puis 2 mois d’attente (ce qui n’est rien à comparé des 4 à 5 mois pour les personnes qui commandent une BMW i3 en ce moment), le jour J arrive enfin. Première impression, malgré les deux essaies réalisés auparavant: surréaliste. Je n’arrive pas à croire que j’ai une voiture aussi différente, avant-gardiste, et je suis littéralement comme un gosse qui vient de recevoir son nouveau jouet à noël. Entre découverte du véhicule sur le terrain, fun, excitation, et angoisse….
  • Autoroute / 1er « long » trajet: Trois jours du plus tard, premier baptême du feu avec un trajet d’environ 350 km effectué sur une journée. Le REX fonctionnera parfaitement et ce sera l’occasion également d’en confirmer les limites que je connaissais déjà: au delà de 115 km/h, on ne peut pas tenir la charge de la batterie; elle diminue lentement mais sûrement. On est désormais au clair: le prolongateur d’autonomie porte très bien son nom et c’est bel et bien un prolongateur. Cette voiture est un véhicule électrique, pas une hybride au sens conventionnel du terme et nous avons un petit générateur d’appoint (fort pratique) mais il ne faut pas lui demander d’avoir des performances très élevées.
  • 15 jours suivants: découverte de la conduite de l’i3 sur les routes quotidiennes: trajet maison / travail, maison / supermarché, maison / visites touristique locales. On apprend à connaître sa géographie et surtout les distances réalisables en 100% électrique. Car malgré le REX, le but reste toujours de polluer le moins possible. Personnellement, deux sentiments restent imprégnés en moi durant ces premières semaines: celui que l’on arrive à se véhiculer en tout électrique sur 130 km en moyenne malgré une masse d’une tonne trois cent kilos environ, c’est juste incroyable. L’autre sentiment est que par rapport à une thermique: qu’est-ce que ça descend vite ! La moindre accélération joue sur l’autonomie de manière assez drastique, mais c’est le jeu, surtout avec ces batteries de première génération. Cette vision est certainement différente aujourd’hui pour les possesseurs de 94 Ah / 33 kWh et le sera certainement encore plus -différente- lorsque tout le monde aura des pack batterie de 50 ou 60 kWh, voir plus encore.
  • 2 mois plus tard: Ce sentiment d’avoir une voiture très différente de la précédente et les réflexes mécaniques qui allaient avec (comme vouloir toucher le levier de vitesse…) sont terminés. La voiture est passée dans les mœurs et c’est comme si j’avais toujours eut une voiture aussi simple à conduire. N’oubliez pas que je n’avais jamais eut d’automatique auparavant, et que le choc du passage électrique + automatique (même si ce n’est pas une boîte automatique puisqu’il n’y pas de boîte) est forcément plus important que pour quelqu’un qui aurait déjà conduit avant une automatique. J’apprécie la simplicité de ma situation: une charge lente dans le garage lorsque nécessaire. Toutes les charges se passent bien. J’ai bien apprivoisé l’application iRemote (aujourd’hui BMW Connected) qui permet de contrôler le niveau de charge, de programmer des charges différées en fonctions des tarifs jours/nuits, et j’ai pu apprécier aussi le déclenchement de la climatisation avant de devoir prendre le véhicule. Tout cela fait très connecté, mais je pense déjà qu’il y aurait encore de nombreuses amélioration à apporter (plus de fonctionnalités, rapidité d’exécution des commandes envoyées, … ). Durant ces deux mois, j’aurai l’occasion de me pencher un peu plus également sur la partie son du Harman Kardon, sur la lecture de vidéo et la partie codage du véhicule pour en modifier quelques fonctionnalités. L’occasion de documenter tout cela sur ce blog bien entendu !
  • 2 à 4 mois: La voiture roule, la voiture se recharge, la voiture me procure toujours autant de plaisir en conduisant et j’ai toujours l’impression de faire partie d’un autre siècle. Je décide de me pencher un peu plus sur la partie qui m’agace le plus: le frunk (coffre avant) ! C’est décidé, il faut que je fasse quelque chose pour qu’il devienne utile. Alors je sais que pour ceux qui trimbalent leurs câbles de recharge, le frunk est déjà utile. Mais ne transportant jamais de câble de recharge avec moi, je souhaitait avoir un peu de rangement supplémentaire. La solution s’est révélée à moi un beau jour en voyant nos boîtes de rangement Ikea. La solution pour ceux qui ne la connaîtrait pas: cliquez-ici 😉 Les kilomètres  s’enchaînent: 6000 puis 8000 kilomètres. Toujours pas de problème en vue si ce n’est ces quelques plastiques qui grincent parfois au niveau du tableau de bord (je ne m’en suis d’ailleurs toujours pas occupé mais le problème est tellement aléatoire). J’ai pu noter cependant qu’en fonction de la position du volant (qui est réglable en longueur et hauteur), les petits bruits étaient plus ou moins présent… à voir.
  • 4 à 6 mois: L’hivers est là, il approche, et sera passé sans encombre. Au programme, un article sera dédié au préchauffage de la batterie car c’est un sujet tellement… comment dire… compliqué pour pas grand chose. Je vous laisse relire cet article si vous vivez dans une région froide et que le sujet vous concerne donc d’autant plus. Un article sera dédié également sur les pneus et leurs différentes tailles. Pas de chance pour moi qui voulait jouer dans la neige et faire du rally sur parking, nous n’aurons eut au sol que quelques centimètres de neige durant 3 jours où je devais aller au travail. Tout ce que je pourrai dire, c’est qu’en enclenchant le mode « Eco Pro » pas de raison de glisser, et la finesse des pneus est un avantage certain dans ce type de situation, malgré la propulsion arrière. Du moment qu’on ne veut pas jouer les pilotes de rally sur sec en montagne, c’est une voiture bien plus tout terrain qu’on ne pourrait le penser. J’ai failli oublier: le préchauffage de l’habitacle… une merveille ! Si vous êtes garé dehors par temps froid, activer la climatisation via l’application Connected environ 20 minutes avant de partir, et vous aurez une voiture dégivrée et chaude à l’intérieur; tout ça pour 1 ou 2 % de batterie (si vous n’êtes pas « branché ». Pour en finir avec le chapitre hivers, et cela est valable pour tous les véhicules électriques : la perte d’autonomie. En roulant dans des conditions normales, sans préchauffage de batterie et de pré-climatisation de l’habitacle, comptez 30% de perte d’autonomie. Les batteries n’apprécient pas le froid, mais surtout, sans l’option « pompe à chaleur » (non disponible sur les REX), la climatisation en hivers est énergivore, et c’est elle qui vous fera perdre le plus d’autonomie au final. Si vous achetez une i3 94 Ah BEV (100% électrique) neuve aujourd’hui, comptez environ 250 km d’autonomie urbaine, 200 mixte et 150 km sur autoroute à 120 km/h. Dans les pires conditions hivernales décrites précédemment, enlever 25 à 30%  environ lorsque la température descend en dessous de 10 degrés. Pour information, une i3 REX 60 Ah (2013 – 2016) fait environ 140 km urbain, 120 mixte et 90 km à 120 km/h sur autoroute. Comptez toujours +10% pour la version BEV en lieu et place de la REX.
  • 6 à 8 mois: « Est-ce qu’il existe vraiment un autre type de véhicule qui ne fonctionne pas en électrique ? Pourquoi les voitures devant moi forment un gros nuage noir derrière elles lorsqu’elles accélèrent 5 km/h de plus qu’elles n’avançaient juste avant ? Pourquoi les voitures devant moi utilisent autant leurs freins lorsque c’est plat et qu’elles ne doivent que décélérer doucement ? » Voilà le genre de question qui entre dans mon esprit quotidiennement. C’est le syndrome du VEP : Véhicule Electrique Principal. Lorsque vous aurez oubliez que vous avez pu conduire des automobiles aussi polluantes sur tous les plans (construction, utilisation, recyclage, ….), vous serez dégoûtez de voir encore 99% de dinosaures bruyants sur la route et vous prierez que la transition énergétique se passe le plus rapidement possible. Pour vos poumons, vos oreilles, ceux de vos parents, enfants, et si vous vivez en pleine ville et n’avez pas encore réalisé à quel point l’air respiré est une ignominie, croyez-moi, ça va venir ! Mais vous lisez ce blog, et vous avez certainement le même type de réflexion, alors si c’est le cas, passez le mot autour de vous. Il faut arrêter ce gâchis. Et pour être tout à fait honnête avec vous, j’ai honte de devoir enclencher mon REX lorsque je dois faire de longs trajets sur 1 journée. Ma – seconde – prochaine voiture sera 100% électrique (entendez « sans REX »), ou ne sera pas.
  • 8 à 12 mois: Les quatre derniers mois sonnent le retour du printemps puis de l’été. Des températures montantes qui font la joie de votre ordinateur de bord. De 90 – 100 km d’autonomie, je revois passer des 130 voir 140 km d’autonomie, le bonheur ! Ce sera l’occasion de franchir le cap des 15 000 km parcouru. Également, un petit guide d’achat d’accessoires pratiques à avoir. Au delà des quelques trajets touristiques effectués dans la région, de mes aller-retours en Isère, et du train-train quotidien pour aller au travail ou faire des courses, je dois dire que la vie est un long fleuve tranquil pour le moment. Pas de panne à déclarer, pas de crevaison, pas d’accident et hormis quelques rayures d’usage sur la carrosserie, ma voiture est en grande forme. Pas de perte d’autonomie, la batterie est au taquet, et si tout se passe bien, au vue des retours lus ici ou là, même à 100 000 km parcourus, je devrai toujours avoir autour de 95 à 98% d’autonomie à exploiter. Et puis à ce rythme, avec la garantie 8 ans ou 100 000 km, il me faudra encore 5 autre années pour me soucier d’un retour chez BMW. Le comportement d’usure de la batterie sera alors bien plus visible qu’avec ce faible kilométrage quoi qu’il arrive.

 

C‘est la fin de ce compte rendu anniversaire des 1 an passé à bord de cette géniale BMW i3 ! Si vous avez lu tout ça, malgré l’absence de photo et d’illustration, c’est que vous êtes un(e) vrai mordu(e) de la BMW i3, ou que vous êtes sur le point d’en acheter une. Pire des cas, vous vous intéressez à la mobilité électrique et c’est déjà un grand pas. J’aurai aimé vous raconter un peu plus d’aventures palpitantes mais d’un autre côté, si c’est calme, c’est que le véhicule rempli son rôle sans accroche, et la fiabilité en voiture est quelque chose pour lequel j’accorde une importance capitale.

Et vous, combien de kilomètres avez-vous au compteur ? Des joies, des peines avec votre BMW i3 ? Laissez un petit commentaire ! Et si vous avez des questions, je suis certain que la petite communauté du blog mabmwi3.com sera là pour vous répondre.

Prenez soins de vous, et à très vite pour de nouvelles aventures !

Brice

Publicité

28 Comments on “(365 Jours) Anniversaire: 1 an en BMW i3”

  1. A Septembre, la mienne sera un an chez moi (c’etais une démo, premiere inscription janvier 2016). Je l’ai obtenu avec 6000km, maintenant 26000km. Moi aussi, j’ai honte de faire le plein à une station d’essence, je fais la nuit. Le REX j’essaie de l’utilser le moin possible.
    Et les autres voitures, je trouve qu’elles sont toutes du 20eme siecle. Chaque fois une nouvelle modele est presenté par les marques etablies, je me demande quelle est la progression, encore une voiture de l’epoque !

    1. Haha ! Je ne suis donc pas le seul à attendre la nuit ou au moins des moments dans la journée où il y aura le moins de monde possible. En général, j’en profite pour amener mon bidon de 5 litres qui me sert pour la tondeuse à gazon (et oui, pas électrique celle-ci, pour le moment) comme ça, ça me donne une excuse supplémentaire.

      Un jour, je suis passé dans une station, et quelqu’un m’a dit  » bonjour, c’est une i3 ? Elle est pas électrique ? » Et forcément, j’ai du me lancer dans un discours explicatif et faire la différente entre une hybride et une BMW i3.

  2. Joyeux anniversaire Brice!
    De mon côté j’ai aussi toujours ce même plaisir de conduire après 80000km. Le cap des 3 ans cet été, et toujours l’impression de conduire un concept car…
    Je prédis beaucoup d’engouement pour l’électrique avec les blocages à venir des pompes et raffineries quand viendront les « réformes »!!!
    Bonne route à tous!

    1. Merci Guillaume !

      Des expériences particulières avec ton i3 ? Pannes, problème de conception ? joints de portes ? Ou est-ce que tout roule pour le moment après ces 3 années de conduite – et ces nombreux kilomètres ? Quid de ton autonomie, as-tu noté une différence ?

      1. Salut Brice, je t’avais envoyé en détail par mail mes aventures avec mon REX mais pas de réponse de ta part… Peut-être pas reçu mes mail? Epique en tout cas!! Envoie moi un mail j’y répondrai en joignant le récit de l’aventure…
        Sinon, côté autonomie pas de problème; on voit juste clairement la différence entre l’hivers et l’été surtout en ce moment.
        Je reteste mon REX ce WE en allant au Mans depuis Rennes…

        1. Oh oui ! En effet, je viens de retrouver ton mail et comme un neuneu, j’attendais la suite et ne t’ai même pas remercier pour ton feedback.
          Donc déjà, merci pour le récit ! Je vois que tu as eut à faire au problème de REX relativement connu des modèles 2013 – mi-2015.

          Alors, du coup, après cette finale réparation et remplacement de la pièce en question, est-ce que tu as eut à nouveau des soucis avec le voyant du REX ? Sinon, hormis ce problème, rien d’autre à déclarer ? 🙂

          1. Eh bien grand test demain avec trajet de 150km sur autoroute et REX à fond à 110km/h. Je saurai si la réparation a fonctionné lors du refroidissement puisque c’était à ce moment-là que le message de service apparaissait… Je croise les doigts! Je ne manquerai pas de vous tenir au courant. Concernant le plein la nuit, j’ai bien souri en lisant l’anecdote…. Ayant fait pareil!!!

              1. Salut Brice,
                De retour du Mans après une belle course sous le soleil et la victoire de Porsche… encore mais à la fin c’est toujours les allemands qui gagnent!!
                J’ai roulé à l’aller tranquille avec mon REX dès 75% de charge, à 110km/h. RAS. Une petite recharge la nuit chez des amis et direction sur le circuit ou malgré la présence de merveilleuses mécaniques (Lambo, Aston, Corvette…) notre i3 fait toujours tourner les têtes à son passage…
                Le retour par 3
                2 degrés en REX m’a permis de faire qq test: jusqu’à 118km.h j’arrivais encore à récupéré de la charge que j’avais perdue depuis le départ en roulant derrière une Aston…
                Bilan: ça marche enfin mon capitaine! Et pourtant je l’ai bien sollicité le petit moteur!
                Voilà, fin de mes déboires j’espères avec mon REX! A 80000 il était temps!
                Bonne route à tous!

  3. Bonjour Brice, la section « 6-8 mois » me parle du coeur – entièrement et chaque phrase. C’est confortent de lire des avis qui sont identique aux siennes. « Heureusement » j’habite en Ile de France et je vois de plus en plus de EV, beaucoup de Zoé, Leaf et Model S/X mais aussi i3.

    Cela m’arrive de rouler avec 2 parfois 3 voitures électrique sur nos nationals, queue à queue. C’est cool.

    A Paris, il y a Autolib. Cela arrive souvent d’être à plusieurs aux feux. Quand cela départ sans bruit, on comprend que bientôt vivre en Ville pourrait redevenir intéressante pour les gens sensible au bruit (tous?). Mais il reste des Motos.

    J’ai fait 27k km en 9,5 mois dont 16 jours où j’ai fait plus que 500km/jour (grace au REx). Et grace à la possibilité de se charger à la maison, je part chaque jour avec un plein de 150-250 km. (hiver vs. été). Ces trajets de tout les jours sont 100% électrique.

    Avec l’arrivé de l’I3 dans le foyer, nous avons aussi changer de fournisseur. C’est Enercoop. Je roule (en IdF) avec de l’énergie renouvelable – ça, c’est encore plus incroyable. (La kW/h chez Enercoop est 16 ct au lieux de 14,5 chez EDF – désolé pour la pub).

    1. Salut Patrick !

      Merci pour ton retour d’expérience et ton ressenti.

      La ville, une fois débarrassée de ses nuisances sonores (au moins une grosse majorité d’entre elles) et surtout de la pollution, redeviendra attractive en effet pour tous ceux qui se préoccupent de leur santé. Après, j’y ait vécu pendant 20 ans, et je sais que parfois la ville, on a pas le choix…. et puis certain n’aiment pas vivre à la campagne, c’est un choix.

      Moi aussi je vois tout de même par chez moi de plus en plus d’électrique même si ça reste encore très marginal. Mais sur un allé-retour travail (25 km), je croise au moins une Tesla, une Zoe, parfois une Leaf et plus rarement une i3. J’ai même un Kia Soul EV pas très loin de chez moi et une Hyundaï Ionic (mais je n’arrive pas à voir quelle version (PHEV, EV, Hybride..). Les collègues ne manquent pas de me dire à chaque fois qu’ils ont pu croiser une i3 sur la route tellement est elle repérable 🙂

      En tout cas, je vois que tu es un gros rouleur et ton retour apaisera ceux qui doutent de la praticité du REX et de son utilisation sur long trajets !

  4. La mienne a 4.400km en 4 mois, j’ai encore l’éco-conduite à apprendre un peu de temps en temps… Mais je tente d’utiliser le Rex de moins en moins souvent. J’ai même embarqué 2 voyageuses en BlaBlaCar sur un trajet Trouville > Paris avec un stop de 20min pour charger un peu…
    A Paris, je croise de plus en plus d’i3, moins nombreuse que les Zoé, Leaf et AutoLib bien sûr, du coup on se fait coucou parfois…
    J’entre souvent en discussion avec des passants lorsque je recharge pendant 1h aux bornes Belib, c’est toujours sympa !

    1. Merci Remya pour ton retour d’expérience. C’est sûr qu’une électrique ça fait vite parler, etp uis une i3 encore plus ! 🙂

  5. Bonjour à tous,

    je me permets de profiter de l’anniversaire de la voiture de Brice pour revenir sur la question du caractère évolutif de l’i3, avec la possibilité de changer la batterie après quelques années et de nombreux kilomètres parcourus pour disposer d’une batterie neuve offrant une meilleur capacité et donc une meilleure autonomie pour le véhicule.

    Ce programme de retrofit avait été évoqué en 2016 à l’occasion de la commercialisation de la seconde génération d’i3 disposant de la batterie de 33 kWh (94 Ah) contre 22kWh pour la première génération, avec à la clé 50 % de capacité en plus. La nouvelle batterie, composée de cellules d’une meilleure densité énergétique, a exactement les mêmes dimensions que l’ancienne et serait adaptable sous le chassis de n’importe quelle i3. Il y aurait j’imagine ensuite une simple reprogrammation du véhicule à faire pour que cela fonctionne.

    Cette possibilité d’évolution du véhicule permettant de prolonger sa durée d’utilisation (un peu comme dans l’aéronautique, avec des avions remis à jour qui ont une durée d’utilisation de 50 ans ou plus), d’atteindre une autonomie acceptable et de ne pas avoir à racheter un véhicule avant longtemps m’intéressait. Le coût (élevé..) de la nouvelle batterie étant sensé être diminué de la valeur de rachat de la batterie démontée, puisque ces batteries d’occasion gardent une certaine valeur et peuvent être utilisées en seconde vie dans les installations de stockage stationnaire d’énergie.

    J’ai demandé à ma concession BMW de Nancy-Laxou de m’indiquer les modalités d’un tel changement de batterie et leur réponse a été longue à obtenir. Malheureusement j’ai appris hier que cela n’était pas possible. Cela tient en une seule ligne dans un mail de BMW France au concessionnaire : « ce post équipement n’est plus proposé par BMW AG, depuis mai 2017 l’offre a été retirée ».

    Il s’agit évidemment d’une politique commerciale mais je trouve cela très décevant. Avec l’i3 BMW avait réussi à attirer une nouvelle clientèle, dont je fais partie, pas intéressée par des gros moteurs diesel allemands mais séduit par ce véhicule électrique innovant. Pas sûr qu’ils arrivent à fidéliser cette clientèle…

    1. Merci pour l’info. C’est intéressant.

      A cela se rajoute que très probablement les nouvelles générations i3 (2018, 2019, …) ne vont pas avoir une batterie avec une capacité beaucoup plus grand qu’aujourd’hui. On dit 33kWh pour la version 2018, et ma théorie est peut-être 44 pour la version 2019. Même si techniquement une 60kWh est apparemment disponible déjà (source mon vendeur, je ne sais pas ce que ça vaut).

      Je pense que BMWi a, d’un point de vue commercial, tout l’intérêt de ne pas faire évoluer la capacité de la batterie trop rapidement car cela baissera le prix d’une voiture d’occasion très fortement. Quand on achète une voiture à 40+ k€ on a pas envie de la vendre à 15 k€ deux ans après et ça BMW le sait. Ils vont plutôt faire une nouvelle gamme, plus cher, avec une batterie plus grande.

      Il ne faut pas oublier que l’i3 est vue et vendue comme une citadine par BMWi. Même si nous l’utilisons comme voiture principale et pour des trajets très long.

      Hmm … on relisant mes lignes concernant le prix de revente peut-être l’arrêt du programme de retrofit est lié au prix de vente des occasions. Si on ne peut pas installé une batterie neuve dans une 22kWh et pour avoir plus de autonomie il faut s’acheter une neuve, une 22 kWh vaut plus chère en occasion ou au moins ne baisse plus. Je réfléchit encore mais dans ma tête c’est presque clair.

      1. Oui, probablement. Hier j’ai interrogé par mail BMW Allemagne qui m’a répondu (rapidement !) qu’en effet le changement de batterie n’était pas possible mais en précisant que c’était ainsi sur les i3 Rex. Alors impossibilité technique ou choix de politique commerciale ????…

        1. Merci pour ces informations ! J’ai contacté par email il y a deux jours le service client BMW i France, et ils viennent de m’appeler ce matin pour me confirmer qu’ils ont bien reçu une lettre officielle de BMW AG leur disant que le programme de « retrofit » était désormais terminé (au 31 Mai 2017). La consigne est apparemment européenne et même si la personne que j’ai eut au téléphone ne pouvait m’en dire plus pour l’international, on sait déjà qu’aux US ce programme n’était pas en place.

          Je vais faire un article  » news  » sur le sujet car je pense que c’est tout de même une défaite ou du moins un changement de cap de BMW sur ce point et que ça vaut le coup que les gens le sachent. (Surtout tous les proprio de 60Ah BEV qui espérait faire un changement vers une 94Ah dans 10 ans…).

  6. Erreur de manip désolé.
    Merci Brice pour ce point.
    Je suis satisfait de louer l’i3. En effet, j’ai beaucoup de craquements dans l’habitacle et surtout ce qui est inadmissible, j’ai de l’air qui s’infiltre par une porte arrière. J’espère que la prochaine location (début 2019 pour moi) sera mieux aboutie niveau finition. Quand je lis que vous allez faire le plein la nuit, ça conforte mon choix de rouler 100% électrique, certes avec une 94Ah.

    1. Bonjour Patrick,

      Je comprends tout à fait pour les craquements et l’air (ce n’est qu’une probleme d insonorisation en réalité pour l’air).
      Après, pour le plein la nuit, pas à chaque fois tout de même. La plupart du temps ce sont des pleins sur autoroute en pleine journée lors de mes grands voyages. Mais c’est vrai que hors autoroute, j’évite de fréquenter les stations essences au maximum car elles me dégoûtent, tout simplement 🙂
      En tout cas, très bon choix pour la 94Ah BEV ! En espérant qu’on ait encore le droit à de futures versions améliorées sur différents points et qu’ils ne laissent pas mourir la gamme « i ». Ce serait un vrai gâchi.

      1. Je suis d’accord pour les stations, c’est d’un autre âge lorsqu’on a goûté à l’électrique.
        J’ai vraiment de l’air qui rentre à l’arrière. Je me suis mis en passager et passé 90km/h de l’air rentre et il y a une différence entre les deux portes arrières.
        Je vais aller chez BM.
        Bonne route, à bientôt.

Laisser un commentaire